Investissement immobilier : à quels taux d’emprunt s’attendre ?

investissement-immobilier-taux-emprunt

Le coût d’un investissement immobilier varie considérablement. Il dépend de la conjoncture, de la personne qui contracte le prêt et de la façon dont celle ci s’y prend. Il convient de s’attacher à tous les détails pour obtenir le meilleur prêt.

Quels leviers pour optimiser au mieux mon investissement immobilier ?

Avant de contracter un prêt immobilier, il est nécessaire d’en connaître le fonctionnement et de maîtriser les leviers à actionner pour qu’il s’adapte à vos besoins et votre situation. En effet, de nombreux paramètres entrent en jeu et chacun d’eux doit-être ajusté pour convenir au mieux aux exigences et priorités de chaque emprunteur.

Le taux d’emprunt

Le taux d’emprunt est, de façon presque instinctive, le paramètre que tout emprunteur veut négocier à la baisse. C’est le coût de l’argent. Ou autrement dit la commission de la banque pour le service rendu à savoir avoir prêté de l’argent. Comme tout prix, il fluctue selon la qualité/rareté de la prestation, ici selon le risque. Plus la banque va prendre de risques (le risque que son débiteur ne le rembourse jamais), plus elle va proposer un taux d’emprunt élevé. Pour faire baisser ce taux, il faut proposer à la banque des solutions. Deux options s’offre alors à l’emprunteur : augmenter la durée de l’emprunt ou augmenter l’apport initial. Dans les deux cas, la banque prend un moindre risque :

  • Dans le premier, il y a mécaniquement moins de risques en 10 ans qu’en 15, que la situation financière de l’emprunteur change. Ce changement peut le mette en incapacité de payer : perte d’emploi, crise économique, accident … La banque prend donc un risque moindre en prêtant de l’argent sur une courte durée. Elle sera donc plus à même de baisser le taux d’emprunt.
  • Dans le deuxième cas, l’apport initial permet tout simplement de réduire la somme d’argent engagée par la banque dans le prêt. Il se soustrait au montant prêté. Il permet donc à la banque de se soulager d’une partie de l’investissement en prêtant moins d’argent. Ainsi et de la même façon que pour l’abaissement de la durée, la banque sera prête à davantage de concessions sur le taux.

L’apport initial

Le deuxième levier à adapter est l’apport. Car si augmenter l’apport peut permettre de réduire le taux, certains emprunteurs ne souhaitent ou ne peuvent pas engager un apport trop conséquent. Pour pouvoir se permettre de n’apporter qu’un faible apport, il faut proposer en contrepartie d’augmenter le taux. Le coût final de votre investissement immobilier n’en sera peut-être pas moindre mais cette option vous aura permis de ne pas dépenser votre épargne et de la garder pour plus de sécurité ou l’investir ailleurs !

Si réduire la durée de l’emprunt permet de réduire le taux d’emprunt, cela induit également forcément une augmentation des mensualités puisqu’elles s’étalent sur une période plus courte. Il faut avoir anticipé ce point pour ne pas se retrouver avec des mensualités trop importantes et difficile à rembourser.

Quels sont les moments favorables à l’investissement immobilier ?

Les taux d’emprunt ou autrement dit le coût de l’argent, fluctuent sur le marché en fonction de plusieurs critères qui varient dans le temps. Ainsi, certains moments sont plus propices à l’investissement que d’autres.

Premièrement, la conjoncture économique est le déterminant principal du coût de l’argent. En fonction de l’état de santé des marchés, du pouvoir d’achat des citoyens, et beaucoup d’autres paramètres, le cours de l’argent baisse ou augmente. Cependant, il semble très difficile d’évaluer les courbes à venir du marché. Et l’on ne sait généralement qu’un marché était au plus bas, qu’après qu’il a remonté.

Les taux d’emprunts bas surviennent souvent dans des périodes de récession économique. Car le pouvoir d’achat des ménages baisse, ceci réduisant la demande sur le marché du crédit. Lorsque la demande est faible pour toujours autant d’offre, les prix s’ajustent à la baisse. 

Ainsi, pendant les périodes où le taux d’emprunt est plus faible, les ménages modestes et notamment les jeunes, peuvent plus facilement emprunter. Ces foyers qui n’ont généralement pas accès au crédit immobilier du fait de leurs trop faibles revenus ou de l’instabilité de leur situation, peuvent emprunter lorsque les taux sont bas.

Tout le monde peut-il investir dans l’immobilier ?

Oui. Tout le monde a le droit de demander à une banque, un crédit immobilier. Cependant, en fonction de votre profil, vous obtiendrez un taux plus ou moins intéressant.

  • Si les taux sont bas, vous obtiendrez plus facilement un prêt immobilier car cela signifie que la demande est faible. Dans le cas ou vous détenez peu de trésorerie, des taux bas vont vous permettre de contracter un prêt. Et ce malgré un faible apport car les banques seront moins frileuses de prêter de l’argent. Si au contraire, vous êtes dans une situation financière stable, vous pourrez profiter de ces faibles coûts de l’argent pour réduire la durée de votre emprunt. 
  • Dans une situation où les taux d’emprunt sont plus hauts, les ménages à faibles revenus privilégieront les emprunts longue durée. Ce choix leur permettra de faire baisser leurs mensualités de remboursement. Et donc de rassurer la banque quant à leur capacité à rembourser les sommes dues chaque mois. Les profils plus stables financièrement eux, chercheront à faire baisser ce taux. Ceci en réduisant leur durée d’emprunt ou en augmentant leur apport initial.

La capacité d’une personne à emprunter réside avant tout dans sa motivation et sa faculté à l’exprimer à la banque. Un dossier financier correctement construit, cohérent et abouti aura toujours plus de chances d’être accepté qu’un dossier bâclé. 

Vous souhaitez vendre votre bien sans investir ni d’argent ni de temps ? Very Nice Place est un site d’annonces immobilières de particuliers 100% gratuit et sans engagement qui réalise pour vous les photos professionnelles et la visite virtuelle de votre bien ! N’attendez-plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *