Quel est le meilleur moment pour vendre ?

meilleur-moment-vendre

Le marché de l’immobilier est un marché qui fluctue en fonction des saisons et des périodes économiques. Pour vendre son bien rapidement et au meilleur prix, il convient donc de viser la bonne période. Mais il s’agit avant tout de viser le bon moment de vie, car vendre dans la précipitation et par contrainte, est souvent vecteur de frustrations.

Quel délai pour revendre son bien ?

Avant tout, il faut savoir qu’aucune loi n’encadre les délais de revente d’un bien immobilier. Rien ne vous empêche de revendre un appartement tout récemment acquis. En revanche, il s’agit de faire les bons calculs pour s’assurer une opération financière intéressante.

  • Il est conseillé d’attendre d’avoir remboursé au moins une partie du crédit pour revendre. En effet, si la moyenne de revente d’un bien est de 7 ans pour un couple de primo-accédants, les experts conseillent d’attendre au moins 5 ans avant de revendre un bien. 
  • Il est difficile d’espérer pouvoir réaliser une plus-value immobilière si on veut revendre très peu de temps après, sauf si vous avez acheté votre appartement en dessous de sa valeur sur le marché. Il s’agit de s’assurer que la vente de votre appartement vous permettra de solder votre crédit immobilier. Si tel n’est pas le cas, la transaction ne sera pas rentable
  • Revendre un bien immobilier peu de temps après l’avoir acheté est d’autant plus difficilement rentable qu’une transaction immobilière nécessite des frais de notaires et des frais d’agence si vous faites appel à un professionnel. Il convient donc de réaliser une véritable étude de marché avant de revendre son bien.

Quelle période privilégiée pour vendre son bien ?

Comme tous les marchés économiques, le marché de l’immobilier est fluctuant. Il varie selon les mois de l’année, ou selon les périodes alternées de croissance et de crise.

Pendant les périodes de ralentissement économique, les citoyens ont mécaniquement moins de pouvoir d’achat. Il y a donc moins de demande sur le marché. Les propriétaires sont également touchés de la même façon par une crise, et peuvent donc avoir un besoin soudain de liquidités, ceci les amenant à vendre. C’est pourquoi, en période de crise, la demande est généralement supérieure à l’offre, créant une baisse conjoncturelle des prix. Il est donc en règle générale plus intéressant de vendre en période de prospérité économique, car les prix sur le marché sont généralement plus élevés. 

A l’échelle d’une année, la réflexion est différente. 

Vendre au printemps

En effet, la “saison haute” annuelle de la vente immobilière est le printemps. Plusieurs raisons à cela : les mutations professionnelles ont souvent lieu à cette période de l’année, et le cycle scolaire est fait de telle manière qu’emménager dans un nouvel endroit au printemps, laisse largement le temps de procéder aux inscriptions dans les écoles le temps des vacances, et d’être prêts pour la rentrée de septembre. Sans compter que l’état d’esprit des acheteurs est positif à l’arrivée des beaux jours, et que la luminosité peut permettre de mettre en valeur considérablement un logement. Certes, la concurrence est plus importante sur le marché de l’immobilier, à l’approche du mois d’avril. Mais c’est précisément parce que les vendeurs connaissent les tendances des acheteurs. Vendre en hiver serait un bon moyen de se démarquer par rapport aux autres vendeurs, mais également de s’éloigner des potentiels acheteur 

Vendre en été

Durant cette période, la majorité des biens ont été vendus durant la période printanière donc les biens présents sur le marché sont plus rares et l’activité est plus calme. De plus, les ventes qui ont été conclues découlent des compromis qui ont été signés au printemps. 

La vente d’un bien immobilier peut constituer un avantage comme un inconvénient en été. En effet, une grande partie des potentiels acheteurs sont partis en vacances, ce qui engendre une compétition moins rude de leur côté, mais, ceux qui sont restés, seront très disponibles et surtout très qualifiés.  

Cependant, effectuez vos visites en fin de journée afin d’éviter la chaleur trop importante qui pourrait rendre les visites difficiles à supporter.

Vendre en automne

L’automne peut jouer un impact sur le moral des acquéreurs, le retour de la grisaille, les rentrées scolaires et la reprise du travail font que l’activité repart petit à petit. Les esprits ne sont pas à l’achat d’un nouveau bien immobilier pour le moment. 

Cependant durant l’automne, l’offre est plus forte que la demande. Donc la concurrence sera plus importante entre les vendeurs de bien immobilier.

Vendre en hiver

On pourrait penser que l’hiver n’est pas la meilleure saison pour vendre. Alors oui, il y a quand même moins de transactions immobilières, les conditions météorologiques peuvent dissuader les potentiels acheteurs. Mais en hiver, c’est le bon moment pour rendre votre intérieur chaleureux, les visiteurs vont se sentir bien en rentrant chez vous. Certes ce n’est pas grand chose, mais allumer des bougies, réaliser une ambiance cosy peut jouer sur la vente de votre bien. Nous vous conseillons tout de même de faire attention car en hiver les prix des biens peuvent chuter. 

La saison à laquelle vous allez vendre ne signifie pas non plus qu’il faut perdre espoir. Chaque mois de l’année, en France, de nombreux biens se vendent. Donc pas de panique !

 A quel moment de la vie vendre son bien immobilier ?

Il y a beaucoup de raisons différentes de vendre son bien. Le tout est de viser le bon moment en fonction de chacun.

  1. Un projet de vente de son logement est souvent associé à un changement de situation professionnelle ou personnelle. Un déménagement lié à une mutation, un divorce, ou la naissance d’un nouvel enfant ; souvent, on se retrouve dans une situation où l’on est plus ou moins forcé de vendre. Dans de telles circonstances, les vendeurs sont souvent prêts à baisser leurs exigences et à vendre à moindre prix. Il faut à tout prix éviter d’attendre le dernier moment pour vendre : plutôt privilégier un moment où l’on a le temps de s’occuper de la vente de son logement, et où l’on peut se permettre de prendre le temps de trouver l’acheteur parfait
  2. Lorsqu’on est forcé de déménager et qu’on a pas pu anticiper, la solution alternative à la vente pure et dure de son logement, est la mise en location du bien. En effet, cette possibilité présente de nombreux avantages. Elle permet d’assurer un revenu supplémentaire pour rembourser le crédit en cours, ou pour financer la location du nouveau logement. Mais surtout, cela permet de reporter à plus tard ou tout simplement de prendre son temps pour la vente de son bien. Et ainsi, espérer trouver le bon acheteur ! Cependant, les revenus locatifs engendrés seront imposables, et la revente ultérieure du bien, n’étant plus assimilée à une vente de résidence principale, sera taxable. 

Pour conclure, le choix de la période pour vendre est important et peut jouer un rôle sur la demande de logement mais la décision des acheteurs est influencée par bien d’autres facteurs, tels que le contexte économique et politique par exemple. Donc ne vous mettez pas des barrières, un coup de cœur reste un coup de cœur et vous vendrez quoi qu’il arrive. 

Vous souhaitez vendre votre bien sans investir ni d’argent ni de temps ? Very Nice Place est une place de marché entre propriétaires et les agences immobilières parisiennes qui vous permet de trouver les meilleurs acheteurs avec des dossiers financiers validés. Tout cela gratuitement et sans engagement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *