Plutôt vendre ou louer son bien immobilier ?

vendre-louer

Si vous vous êtes déjà posé la question de vendre ou louer, vous savez que la réponse n’est pas si évidente au premier abord. Les deux options présentent des avantages et des risques et correspondent à des projets de vie différents. Il faut donc étudier au préalable sa situation financière, ses projets professionnels et ses projets de famille. Mais cela dépend aussi d’autres facteurs tels que le secteur géographique, les caractéristiques du bien, l’état du marché immobilier ainsi que l’évolution des loyers. Prenez donc le temps de bien réfléchir avant de choisir une option ! 

Pourquoi est-il favorable de vendre son bien immobilier ?

Si vous vous posez la question de vendre ou louer votre appartement, il faut savoir que vendre votre appartement s’avère être la meilleure option lorsque vous souhaitez bénéficier d’une somme d’argent importante à court terme. Quand vous signez l’acte définitif de vente, vous touchez le montant de la transaction et pouvez en disposer comme vous le souhaitez. 

Des prix immobiliers à la baisse dans votre commune sont souvent un bon indicateur qu’il vaut mieux vendre rapidement pour que votre logement ne perde pas de sa valeur, ce qui entraînerait votre futur prix de vente vers le bas. Il est aussi intéressant de vendre si les prix ne bougent pas car le logement perdrait simplement en valeur à la suite d’une location ou d’une simple occupation. Cependant, la vente est un acte définitif sur lequel vous ne pouvez pas revenir une fois le transfert de propriété effectué. C’est donc une décision conséquente qui demande réflexion.

A noter : il est également possible de vendre un logement loué !

Pourquoi est-il favorable de louer son bien immobilier ?

Les avantages de mettre son bien immobilier en location 

Pour choisir s’il faut vendre ou louer, considérer que la mise en location vous permet de toucher un revenu moins important mais régulier. Ce revenu peut vous permettre de rembourser le crédit immobilier souscrit lors de l’achat de votre bien. La location immobilière convient particulièrement à des propriétés situées dans des zones attrayantes du fait d’opportunités académiques, professionnelles ou touristiques car elles seront plus souvent convoitées par des locataires, assurant donc au bailleur un revenu régulier grâce à une forte demande. 

A noter : Ces revenus réguliers sont un revenu passif, premier pas vers l’indépendance financière. 

Les inconvénients de mettre son bien immobilier en location 

Mais être propriétaire bailleur peut s’avérer être une lourde tâche. Louer engendre quelques contraintes telles que la taxation et les impôts, le risque que le locataire ne paye pas le loyer, les travaux de rénovation ou d’entretien, ou encore consacrer du temps pour gérer la location de son appartement.

Si vous mettez votre logement en location, celui-ci deviendra automatiquement une résidence secondaire. Donc attention, vous serez imposé si vous souhaitez vendre plus tard votre appartement, qu’il soit vide ou loué.

Nous avons rédigé un article à ce sujet, si vous souhaitez en savoir plus. [Comment vendre un logement loué ?]. Selon le bail de location choisi, si vous décidez de vendre votre bien, vous ferez face à certaines contraintes. Si vous attendez que les prix immobiliers augmentent pour pouvoir vendre, faites bien attention, car vous ne pourrez pas vendre à n’importe quel moment, selon le bail de location choisi et cela peut durer longtemps ainsi.  Vous pouvez demander un congé pour “vente” à votre locataire au moins 6 mois avant l’échéance du bail en location vide et 3 mois en cas de location meublée. 

Résidence principale ou résidence secondaire ?

L’arbitrage de la décision entre vendre ou louer doit prendre en considération le statut du bien immobilier. Un bien immobilier est assujetti à des impôts fiscaux additionnels s’il est considéré comme résidence secondaire. D’un point de vue fiscal, tout bien immobilier qui n’est pas votre résidence principale est considéré comme résidence secondaire. Si vous vivez plus de 6 mois par an dans votre appartement ou maison, alors cette propriété est votre résidence principale

Vous ne pouvez avoir qu’une seule résidence principale. Entrent donc dans le champ de résidence secondaire les maisons de vacances, vos investissements locatifs (occupés ou non) et biens immobiliers non utilisés. Si vous vendez un bien immobilier qui n’est pas considéré comme votre résidence principale, l’administration fiscale imposera la plus-value que vous réalisez à la vente selon des taux propres aux résidences secondaires. Depuis la réforme de 2013, vous bénéficiez d’un abattement de ce taux d’imposition si vous êtes propriétaire depuis plus longtemps. Il y a 2 taxes concernant les plus values immobilières, l’imposition des plus values (19%)  et les contributions sociales (17,2%).  Il faudra dans ce cas, être propriétaire depuis plus de 22 ans pour ne plus payer d’impôts sur la plus value et 30 ans pour ne plus payer de contributions sociales sur les plus values immobilières.

Zone tendue et zone non tendue : Vendre ou Louer ? 

Zone tendue 

Dans un premier temps, il faut comprendre ce qu’est une zone tendue. C’est simplement un secteur où la demande de logement est très importante mais l’offre de logement est très faible, autant en termes de location que de vente immobilière. Alors le choix de vendre ou louer dépendra de son projet personnel ainsi que de la nature du logement. 

En zone tendue, les prix sont élevés. Si le propriétaire souhaite réaliser un achat d’un nouveau bien immobilier, il doit d’abord vérifier s’il peut financer celui-ci. Il doit donc, dans un premier temps, s’orienter vers sa banque pour connaître ses capacités d’emprunt. 

Mais cela dépend aussi de la nature du logement. En effet, certaines surfaces sont plus recherchées que d’autres. La location sera plus avantageuse lorsqu’il s’agit d’un bien de type T1 ou T2 car la demande de location est très forte. Tandis que les biens de type T3 ou T4, la demande de location est beaucoup plus faible. La vente serait donc plus avantageuse dans ce cas-là. 

Zone non tendue

Comme vous pouvez vous en douter, une zone non tendue est simplement l’inverse d’une zone tendue. Le marché immobilier est équilibré et les prix sont accessibles. Donc l’achat d’un nouveau logement est facilité dans ce cas. Ainsi la question de vendre ou louer s’établira sur les projets personnels du propriétaire. Comme pour le cas précédent, les biens de petite superficie sont énormément recherchés pour la location mais des investisseurs potentiels pourraient également être intéressés par le rachat de certains logements. De plus, les primo-accédants recherchent ce type de logement en tant que premier achat. 

Pour ce qui concerne les logements de type T3 et T4, ceux-ci sont très recherchés à l’achat. Les ménages souhaitent acquérir ce type de logement et donc s’orientent plus facilement vers l’achat. 

Maintenant que vous avez toutes ces informations à disposition, c’est à vous de voir en fonction de vos projets professionnels mais aussi en fonction de l’état du marché immobilier dans le secteur dans lequel votre bien se situe. Posez-vous les bonnes questions et renseignez-vous un maximum.

Vous souhaitez vendre votre bien sans investir ni d’argent ni de temps ? Very Nice Place est une place de marché entre propriétaires et les agences immobilières parisiennes qui vous permet de trouver les meilleurs acheteurs avec des dossiers financiers validés. Tout cela gratuitement et sans engagement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *